Rhone Alpes

À l'Origine

Xavier Giannoli - 2008 - France -

Réalisation : Xavier Giannoli
Scénario et dialogues : Xavier Giannoli
Producteur : Édouard Weil
Producteur : Pierre-Ange Le Pogam
Directeur de production : Médéric Bourlat
Directeur de la photographie : Glynn Speeckaert
Ingénieurs du son : François Musy, Gabriel Hafner
Montage : Célia Lafitedupont
Décorateur : François-Renaud Labarthe
Créatrice de costumes : Nathalie Benros
Casting : Antoine Carrard
Compositeur de la musique originale : Cliff Martinez
Directrice de postproduction : Mélanie Karlin
Régisseur : Grégory Valais
Durée : 130 minutes (155 minutes pour la version présentée au Festival de Cannes 2009)
Sortie en salle : 11 novembre 2009
Données techniques : Film en couleur 35 mm ; Format 1 : 2,35. Son : Dolby Digital
Coproduction : Rectangle Productions, EuropaCorp, Studio 37, France 3 Cinéma
Distribution : EuropaCorp Distribution

Interprétation :
François Cluzet (Paul/Philippe Miller), Emmanuelle Devos (Stéphane), Gérard Depardieu (Abel), Soko (Monika), Vincent Rottiers (Nicolas), Brice Fournier (Louis), Patrick Decamps (Bollard), Stéphane Jobert (Patrick), Stephan Wojtowicz (Marty), Eric Herson Macarel (Barracher), Patrick Bonnel (cadre CGI), François Loriquet (cadre CGI), Nathalie Boutefeu (Marie), Franck Andrieux (Pascal), Corinne Masiero (Corinne), Gabriel Naudy (Gaby), Thierry Godard (Michel), Marie Félix (Julie), Mathilde Braure (Cathy), Christine Gabard (femme de Maurice), Roch Leibovici (conseiller mairie), Jacques Herlin (gendarme 1), Thierry Bertein (gendarme 2), Marie Micla (Claude), Jean-Claude Bolle-Reddat (Tanner), Vincent Jouan (vendeur Point P), Laurent Leguevaque (juge), Éric Paul (fournisseur 1), Pierre Kiebbe (fournisseur 2), Simon Ferrante (fournisseur 3)

Récompenses :
- Sélection officielle au Festival de Cannes 2009
- Dix nominations aux Césars 2010 : « meilleure musique », « meilleur son », « meilleurs décors », « meilleur montage », « meilleure photographie », « meilleur acteur » (François Cluzet), « meilleur espoir féminin » (Soko), « meilleur scénario original », « meilleur film » et « meilleur réalisateur »
- César de la « meilleure actrice dans un second rôle » attribué à Emmanuelle Devos

Nedjma Moussaoui

Dans le Nord, Paul, petit escroc, vit en se faisant passer pour le responsable logistique de chantiers en cours : il « emprunte » à des fournisseurs du matériel qu’il vend à Abel, un receleur. Un jour, il vole à Abel une arme et de l’argent puis prend la route. Il découvre un chantier d’autoroute à l’abandon géré par la société CGI et s’arrête dans un hôtel où une employée, Monika, lui apprend que des écologistes ont fait interrompre la construction pour protéger des scarabées. Vêtu de sa veste de chantier, Paul devient Philippe Miller, employé de la CGI. Durant la nuit, il surprend un jeune, Nicolas, en train de voler dans sa voiture mais il ne le dénonce pas. Le lendemain matin, la nouvelle de son arrivée a circulé. Des fournisseurs lui proposent une commission personnelle pour favoriser leur candidature en cas de reprise des travaux. Lors d’une fête locale, Philippe rencontre Monika et Nicolas qui vivent ensemble. Nicolas soupçonne l’illégalité de ses activités mais lui est reconnaissant de ne pas l’avoir dénoncé après leur première « rencontre ». La maire de la commune, Stéphane, vient saluer le « Messie » que la région sinistrée attend depuis deux ans.
Interrogé par le conseil municipal sur les intentions de la CGI, Philippe, désemparé, part brusquement. Il se prépare à s’enfuir avec l’argent de la commission, puis change d’avis. Il se présente alors comme le patron de GMTR, une filiale de la CGI. Soutenu par les
entreprises locales et la mairie qui l’installe dans le bâtiment d’une entreprise délocalisée, Philippe recrute, relance le chantier et fait revivre la région. Mais il est vite débordé, laissant Monika faire face à l’accumulation d’impayés et Louis, le chef de chantier, gérer seul les problèmes du terrain. Pressé de s’engager dans une relation avec Stéphane et de résoudre un nouvel incident sur le chantier, il s’enfuit avec l’argent amassé. Sur la route, il s’arrête pour dépanner Nicolas, qui le démasque mais le convainc de rester. Philippe se prend alors au jeu : il vit sa relation avec Stéphane, résout les problèmes urgents de trésorerie en faisant appel à un banquier local et s’investit aux côtés des ouvriers pour terminer le chantier avant le terme où tous devront être payés. Mais l’étau se resserre : Abel l’a démasqué et le menace, le banquier perd patience et les rumeurs circulent. Philippe utilise alors tout « son » argent pour sauver le chantier, il se débarrasse d’Abel, et se rend directement au siège de la CGI dans le but de sauver son équipe. Les travaux sont terminés mais Nicolas est blessé. Philippe est arrêté.

Nedjma Moussaoui