Rhone Alpes

Tetro

Francis Ford Coppola - 2009 - USA, Argentine

2h07 – V.O. sous-titrée – Format cinémascope

avec Vincent Gallo, Alden Ehrenreich, Maribel Verdu, Klaus Maria Brandauer, Carmen Maura

Tetro est un homme sans passé. Écrivain maudit, il s’est exilé en Argentine et a rompu tout lien avec sa famille. À l’aube de ses 18 ans, Bennie, son jeune frère matelot, débarque à Buenos Aires, avide de rétablir un lien. Entre les deux frères, l’ombre d’un père despotique, illustre chef d’orchestre, continue de planer et de les opposer. Quelques jours de cohabitation tendue vont faire remonter les blessures du passé et un secret bien enfoui, digne d’une grande famille d’artistes. « Sens du découpage, de la lumière, dialogues ciselés, longs et poignants, sentiments extrêmes, liens fraternels et paternels troubles. Coppola connaît tous les rouages de la mise en scène, toutes les ruses du récit romanesque, tous les secrets de la lumière et des objectifs. S’il veut faire briller soudain un glacier, il le fait. Le numérique désormais est à sa disposition. Il n’a jamais été aussi à l’aise dans son époque, technologiquement à la hauteur de ses ambitions et de ses prétentions, en pleine seconde ascension de sa carrière ».
Jean Baptiste Morain – Les Inrockuptibles – 23 décembre 2009

« Ce qui importe ici, ce n’est pas que ce soit une histoire, mais que ce soit du cinéma. Et il y a dans Tetro, tout ce qui fait le cinéma : du scope, des drames, des secrets, des accidents, de l’exotisme, des visages sublimes. Avec la splendeur de ce Noir et Blanc, avec la gueule d’ange d’Alden Ehrenreich, avec le phrasé de Vincent Gallo, avec l’allure folle qu’ont les coins de rues à Buenos Aires, le cinéma est là sans arrêt, qui remplit l’écran à ras bord. Et chaque plan transpire d’un désir retrouvé, car dans chaque scène Coppola invente, risque, propose, s’amuse ».
Les Fiches du Cinéma 2009 – N° 1946-47-48. Spécial – Cannes